Sheila
Sheila

à propos de Sheila

Sheila, Anny Chan­cel de son vrai nom, voit le jour le 16 août 1945 à Créteil, dans le Val-de-Marne. Adoles­cente, elle participe à l’entreprise familiale en vendant des bonbons sur les marchés de la région pari­sienne. Ses premiers pas dans la musique se font comme chan­teuse dans le groupe les Guitar Brothers au début des années 60. C’est là que le produc­teur Claude Carrère la repère, et devient son agent. 

Anny devient alors Sheila et son premier disque « Sheila » sort en novembre 1962. Mais c’est avec le tube L'école est finie qui sort en février 1963 que la chan­teuse connaît le succès. Son look couettes et jupe écos­saise marque les esprits, et elle se classe souvent première des hit parades. Les succès s’en­chaînent tout au long des années 60 : « Vous les copains » en 1964, « Le folk­lore améri­cain » en 1965, « Bang Bang » et « L’heure de la sortie » en 1966, « La famille » et « Adios amor » en 1967, « Petite fille de français moyen » en 68 ou encore « Oncle Jo » en 1969.

Sheila devient une figure impor­tante de la variété française, parmi les stars de l’émis­sion culte des yéyé Salut les copains, aux côtés de Johnny Hally­day, Claude François, Jacques Dutronc ou  Françoise Hardy.

Les années 70 commencent par un gros tube pour Sheila. La chan­son « Les Rois Mages » est un énorme succès, y compris à l’étran­ger, avec plus d’un million de disques vendus.  Elle continue sa course au succès en restant la plus grosse vendeuse de disques en France et les médias s’emparent du phénomène en traquant sa vie privée jusque dans les moindres détails. Ses chansons continuent d’occuper les premières places des classements : « Les gondoles à Venise » en duo avec Ringo qu’elle épouse en 1973 et « Adam et Eve » en 1973, « Tu es le soleil » en 1974,« C’est le coeur et Aimer » avant de mourir en 1975...

Au milieu des années 70, la mode américaine est au disco.  Sheila sera une des pionnières de son importation en France. Son premier album disco « Love me Baby »  , en anglais, sort en 1977 sous le nom de Sheila B. Devotion. C’est encore un immense succès, y compris à l’in­ter­na­tio­nal, elle vend plus de 5 millions de 45-tours de sa reprise du stan­dard améri­cain « Singin’in the Rain ». 

S’enchainent les tubes disco, tous illustrés par une chorégraphie originale avec ses 3 danseurs blacks : « Hotel de la Plage », « You light my Fire », « I don’t need a doctor », « Kennedy Airport »…  Les années 80 sont flamboyantes pour Sheila qui collabore d’abord avec CHIC (Nile Rodgers et Bernard Edwards) pour un album « King of the world » d’où sera extrait le tube mondial : « Spacer », puis avec Keith Olsen – producteur américain aux 17 Grammy Awards et les musiciens les plus renommés du moment pour un album « Little Darlin’ » plus rock, qui se taillera lui aussi une place de choix dans les classements américains.

Sheila souhaite son retour sur une grande scène parisienne et devra quitter son producteur pour vivre une renaissance artistique.

En 1989, après un Olympia à guichets fermés, La chan­teuse met sa carrière entre parenthèse et elle choisit de se consacrer à l’écriture et à la sculpture. Mais, en 1998, cédant à un public qui ne cesse de la réclamer, elle remonte néan­moins sur scène à l’Olympia et fait salle comble. Les sorties des diffé­rents best of et remixes lui permettent de renouer avec le succès. 

En 2002 elle fête ses 40 ans de carrière devant son public à l'Olym­pia où le Figaro la comparera à la Tour Eiffel et où elle aura droit à un portrait dans Le Monde. Opéra­tion répé­tée avec le même succès 10 ans plus tard pour les 50 ans de ses débuts dans la chan­son. Elle parti­cipe à partir de 2009 à la tour­née Age Tendre et Têtes de Bois. Fin décembre 2012 sort un nouvel album inti­tulé « Solide ». Elle se voit remettre une Victoire de la Musique d’honneur pour l’en­semble de sa carrière En 2016, le Liban lui attribue l’Achievement Award lors de la cérémonie des Murex d’or.

 

pour plus d'infos:

contact booking

Régions Nord et Ile-de-France:

stefanie@gaya-prod.com

Régions Sud, Suisse et Belgique:

barbara@gaya-prod.com

Vous avez une question sur l'un de nos spectacles ? Contactez-nous !